Aide
Français

Ce programme-cadre est destiné aux écoles de langue française; il remplace Le curriculum de l’Ontario de la 1re à la 8année – Mathématiques (2005). À partir de septembre 2020, tous les programmes de mathématiques de la 1re à la 8e année seront fondés sur les attentes et les contenus d’apprentissage présentés dans ce programme-cadre.

elementaire

Mathématiques (2020)

Image décorative.
Image décorative.

Apprentissage interdisciplinaire et intégré en mathématiques

Lors de la planification d’un programme de mathématiques intégré, les enseignantes et enseignants doivent tenir compte du fait que bien que le contenu mathématique dans le programme-cadre soit traité dans des domaines d’étude séparés, l’élève développera la pensée mathématique telle que le raisonnement proportionnel, le raisonnement algébrique et le raisonnement spatial, qui transcendent ces domaines et même l’apprentissage dans d’autres matières. En établissant délibérément des liens dans tous les domaines des mathématiques et dans d’autres matières, et en appliquant l’apprentissage à des contextes pertinents de la vie quotidienne, les enseignantes et enseignants élargissent et améliorent les expériences d’apprentissage de l’élève, approfondissent ses connaissances et renforcent ses habiletés dans différentes matières et au-delà de la salle de classe.

À titre d’exemple, le raisonnement proportionnel, qui est développé lors de l’étude des taux et des rapports dans le domaine d’étude Nombres, s’applique aussi à d’autres domaines d’étude tels que le Sens de l’espace et dans d’autres matières telles que les sciences, la géographie et l’éducation artistique. L’élève met en application cet apprentissage dans des situations de la vie quotidienne, par exemple pour ajuster des recettes ou pour créer diverses concentrations de mélanges et de solutions.

Dans un même ordre d’idées, le raisonnement algébrique est mis en application au-delà du domaine d’étude Algèbre. Par exemple, il est appliqué à la mesure lors de l’apprentissage de formules telles que l’aire d’un parallélogramme = base × hauteur. Dans d’autres disciplines, comme les sciences, il est appliqué lorsque les élèves étudient des machines simples et des formules comme travail = force × déplacement. Le raisonnement algébrique est aussi utilisé dans des situations de la vie quotidienne, par exemple lorsqu’on fait des comparaisons pour déterminer la meilleure offre d’un fournisseur ou pour calculer le temps nécessaire pour décongeler un produit congelé.

Finalement, le raisonnement spatial a un rôle fondamental dans tout le curriculum de l’Ontario, de la maternelle et du jardin d’enfants à la 12e année, y compris en mathématiques, en éducation artistique, en éducation physique et santé et en sciences. Par exemple, une élève fait preuve de raisonnement spatial quand elle planifie son trajet vers le panier de basketball, ou lorsqu’elle utilise des lignes diagonales et convergentes pour créer de la profondeur dans un dessin. Il existe de nombreuses applications du raisonnement spatial dans la vie quotidienne, par exemple lorsqu’on fait le plan d’un jardin ou qu’on détermine sur une carte routière la manière la plus efficace d’aller d’un point A à un point B.

L’enseignement des mathématiques en tant que matière étroitement définie limite la profondeur de l’apprentissage éventuel. Lorsque les enseignantes et enseignants travaillent ensemble pour créer des possibilités d’apprentissage intégrées et pour mettre en valeur les liens interdisciplinaires, l’élève est en mesure :

  • d’établir des liens entre les mathématiques et d’autres matières, et entre les domaines d’étude du programme-cadre de mathématiques;
  • d’améliorer sa capacité de donner des réponses multiples pour un problème; 
  • de justifier et d’évaluer si les solutions sont efficaces et efficientes;
  • d’appliquer une gamme d’habiletés et de connaissances pour résoudre des problèmes en mathématiques et dans la vie quotidienne.

Lorsque l’élève a des occasions d’apprendre les mathématiques grâce à des applications de la vie quotidienne qui intègrent les attentes et les contenus d’apprentissage de l’ensemble du curriculum, elle ou il utilise ses connaissances d’autres matières pour enrichir leur apprentissage des mathématiques.

Des renseignements supplémentaires sur l’apprentissage interdisciplinaire et intégré sont offerts sous l’onglet Planification.

L’enseignement des habiletés en littératie est essentiel à l’apprentissage des mathématiques. Pour entreprendre des activités mathématiques et se sentir à l’aise dans les calculs, les élèves doivent être capables de lire et d’écrire des expressions mathématiques, d’utiliser diverses stratégies de littératie pour comprendre des textes mathématiques, d’utiliser le langage pour analyser, récapituler et consigner leurs observations, et de communiquer en expliquant leur raisonnement lorsqu’elles et ils résolvent des problèmes. Les recherches indiquent que « les textes de mathématiques contiennent plus de concepts par phrase et par paragraphe que n’importe quel autre type de texte ». La lecture d’un texte de mathématiques implique des stratégies de littératie particulières aux mathématiques. L’apprentissage dans « certains domaines des mathématiques, tels que les problèmes de mots et les combinaisons de nombres peuvent être médiatisés par la langue et la lecture en raison de la nature de la tâche ». Il y a une forte corrélation entre le rendement en mathématiques et la capacité de lire des textes de mathématiques.  

Pour apprendre les mathématiques, les élèves doivent étudier des textes propres à la matière qui « doivent être rédigés et lus de façon adéquate ». Il est important que l’enseignement des mathématiques aborde « les textes mathématiques et les littératies ». Un grand nombre des activités et des tâches que les élèves entreprennent en mathématiques requièrent l’utilisation d’habiletés en communication écrite, orale, visuelle et multimodale lorsqu’elles et ils examinent des textes mathématiques tels que des « équations, graphiques, diagrammes, preuves, justifications, présentations de matériels de manipulation (p. ex., matériel de base dix), affichages de calculatrice, discussions mathématiques orales et descriptions écrites de problèmes ». Le langage des mathématiques inclut une terminologie spéciale. Pour aider tous les élèves à comprendre les textes de mathématiques, le personnel enseignant doit explicitement enseigner le vocabulaire des mathématiques, tout particulièrement les nombreuses significations et applications des termes mathématiques que les élèves peuvent rencontrer. Dans tous les programmes de mathématiques, les élèves doivent utiliser la terminologie appropriée et correcte et sont encouragés à l’employer avec précaution et précision afin de communiquer efficacement.

Des renseignements supplémentaires sur la littératie et sur la numératie sont offerts à la rubrique Apprentissage interdisciplinaire et intégré sous l’onglet Planification.

Le curriculum de l’Ontario met l’accent sur un ensemble de compétences qui sont essentielles en ce qui a trait à la capacité des élèves à s’épanouir à l’école, dans le monde au-delà de l’école et dans l’avenir. Ce sont les compétences transférables. Le personnel enseignant facilite le développement des compétences transférables des élèves à travers le curriculum, de la maternelle et du jardin d’enfants à la 12année. Les compétences transférables sont les suivantes :

  • Pensée critique et résolution de problèmes. En mathématiques, les élèves et le personnel enseignant apprennent et appliquent des stratégies pour comprendre et résoudre des problèmes de façon flexible, exacte et efficace. Elles et ils apprennent à comprendre et à visualiser une situation et utilisent les outils et le langage des mathématiques pour raisonner, établir des liens à des situations de la vie quotidienne, communiquer et justifier des solutions.
  • Innovation, créativité et entrepreneuriat. En mathématiques, les élèves et le personnel enseignant résolvent des problèmes avec curiosité, créativité et la volonté de prendre des risques. Elles et ils posent des questions, font des conjectures et considèrent des problèmes d’un point de vue différent pour générer un nouvel apprentissage et l’appliquer à de nouvelles solutions.
  • Apprentissage autonome. En examinant leurs pensées et leurs émotions, les élèves, avec l’appui du personnel enseignant, peuvent développer la persévérance, la débrouillardise, la résilience et un sens de l’identité. En mathématiques, elles et ils entreprennent de nouveaux apprentissages, font le suivi de leurs pensées et émotions lorsqu’elles et ils résolvent des problèmes, et appliquent des stratégies pour surmonter les défis. Les élèves voient les mathématiques comme étant utiles, intéressantes et possibles, et recherchent avec confiance des moyens de mettre en pratique ce qu’elles et ils ont appris.
  • Collaboration. En mathématiques, les élèves et le personnel enseignant apprennent à interagir de façon productive, respectueuse et critique afin de mieux comprendre des idées et des problèmes, de générer des solutions et d’approfondir leurs pensées.
  • Communication. En mathématiques, les élèves et le personnel enseignant utilisent les outils et le langage des mathématiques pour décrire leurs pensées et comprendre le monde. Elles et ils utilisent un vocabulaire, des symboles, des conventions et des représentations mathématiques pour trouver un sens, exprimer un point de vue et mettre en avant des arguments convaincants de diverses façons, notamment de façon multimodale, par exemple en utilisant une combinaison de moyens de communication orale, visuelle, par écrite ou par des gestes.
  • Citoyenneté mondiale et durabilité. En mathématiques, les élèves et le personnel enseignant reconnaissent et apprécient les multiples façons de savoir, de faire et d’apprendre, et valorisent des perspectives différentes. Elles et ils voient comment les mathématiques sont utilisées dans toutes les couches de la société et comment cet outil peut être utilisé pour conscientiser les citoyennes et les citoyens et générer des solutions pour des problèmes de la vie quotidienne.
  • Littératie numérique. En mathématiques, les élèves et le personnel enseignant apprennent à être des utilisatrices et des utilisateurs perspicaces de la technologie. Elles et ils sélectionnent quand et comment utiliser les outils appropriés pour comprendre et modéliser des situations de la vie quotidienne, prédire des résultats et résoudre des problèmes, et elles et ils évaluent le caractère raisonnable des résultats.

Des renseignements supplémentaires sur les compétences transférables sont offerts sous l’onglet Planification.