Aide
Français

Ce programme-cadre est destiné aux écoles de langue française; il remplace Le curriculum de l’Ontario de la 1re à la 8année – Mathématiques (2005). À partir de septembre 2020, tous les programmes de mathématiques de la 1re à la 8e année seront fondés sur les attentes et les contenus d’apprentissage présentés dans ce programme-cadre.

elementaire

Mathématiques (2020)

Image décorative.
Image décorative.

Évaluation et communication du rendement de l’élève

Le document Faire croître le succès : Évaluation et communication du rendement des élèves fréquentant les écoles de l’Ontario. Première édition, 1ʳᵉ – 12ᵉ année (2010) établit la politique d’évaluation et de communication du rendement du ministère de l’Éducation. Cette politique a pour but de maintenir des normes élevées, d’améliorer l’apprentissage des élèves, de faciliter la tâche du personnel enseignant et de favoriser la communication avec les parents. La réussite de la mise en œuvre de cette politique dépendra du jugement professionnel des membres du personnel enseignant à tous les niveaux, de même que de leur habileté à travailler ensemble et à instaurer un climat de confiance auprès des parents et des élèves.

Les principaux aspects de la politique d’évaluation et de communication du rendement de l’élève se trouvent sous l’onglet Évaluation. L’élément clé est la grille d’évaluation du rendement qui se trouve ci-dessous.

La grille d’évaluation du rendement en mathématiques, de la 1re à la 8e année

La grille d’évaluation du rendement en mathématiques comprend quatre compétences et quatre niveaux de rendement. Des renseignements supplémentaires concernant la grille d’évaluation du rendement sont offerts à la rubrique Raison d’être de la grille d’évaluation du rendement sous l’onglet Évaluation. 

Connaissance et compréhension La construction du savoir propre à la discipline, soit la connaissance des éléments à l’étude et la compréhension de leur signification et de leur portée.
Compétences Niveau 1  Niveau 2 Niveau 3 Niveau 4
  L’élève :
Connaissance des éléments à l’étude (p. ex., faits numériques, stratégies de calcul, terminologie, modèles mathématiques, concepts monétaires). démontre une
connaissance limitée des éléments à
l’étude.
démontre une
connaissance partielle des éléments à l’étude.
démontre une
bonne connaissance des éléments à l’étude.
démontre une
connaissance
approfondie
des éléments à
l’étude.
Compréhension des éléments à l’étude (p. ex., concepts, théories, procédures, principes, processus mathématiques). démontre une
compréhension
limitée des éléments à l’étude.
démontre une
compréhension
partielle des éléments à l’étude.
démontre une
bonne compréhension
des éléments à
l’étude.
démontre une
compréhension
approfondie des éléments à l’étude.
Habiletés de la pensée – L’utilisation d’un ensemble d’habiletés liées aux processus de la pensée critique et de la pensée créative.
Compétences Niveau 1  Niveau 2 Niveau 3 Niveau 4
  L’élève :
Utilisation des habiletés de planification (p. ex., formuler et interpréter des problèmes, trouver l’inconnue, faire des conjectures et des estimations, déterminer les prochaines étapes, utiliser des modèles et des représentations, sélectionner des outils et des stratégies). utilise les habiletés de planification
avec une efficacité
limitée.
utilise les habiletés de planification
avec une certaine
efficacité.
utilise les habiletés de planification
avec efficacité.
utilise les habiletés de planification
avec beaucoup
d’efficacité.
Utilisation des habiletés de traitement de l’information* (p. ex., exécuter un plan : collecte de données, questionnement, essai, révision, modélisation, résolution, inférence, formulation de conclusions; faire un examen rétrospectif : réflexion, vérification de la vraisemblance d’un résultat, raisonnement, justification, preuve). utilise les habiletés de traitement de l’information avec une efficacité limitée. utilise les habiletés de traitement de l’information avec une certaine efficacité. utilise les habiletés de traitement de
l’information avec efficacité.
utilise les habiletés de traitement de
l’information avec
beaucoup
d’efficacité.
Utilisation des processus de la pensée critique et de la pensée créative* (p. ex., formuler et vérifier des conjectures, soulever et résoudre des problèmes, critiquer des solutions, raisonner mathématiquement). utilise les processus de la pensée critique et de la pensée créative avec une efficacité
limitée.
utilise les processus de la pensée critique et de la pensée créative avec une certaine efficacité. utilise les processus de la pensée critique et de la pensée créative avec efficacité. utilise les processus de la pensée critique et de la pensée créative avec beaucoup d’efficacité.
Communication – La transmission des idées et de l’information selon différentes formes et divers moyens.
Compétences Niveau 1  Niveau 2 Niveau 3 Niveau 4
  L’élève :
Expression et organisation des idées et de l’information (p. ex., schémas; représentations graphiques, numériques, algébriques; gestes et formes non verbales; modèles). exprime et organise les idées et l’information avec une efficacité limitée. exprime et organise les idées et l’information avec une certaine efficacité. exprime et organise les idées et l’information
avec efficacité.
exprime et organise les idées et l’information
avec beaucoup
d’efficacité.
Communication des idées et de l’information, de façon orale, écrite ou visuelle, à des fins précises (p. ex., remue-méninges, présentation de données, justification d’une solution) et pour des auditoires spécifiques (p. ex., pairs, adultes). communique les idées et l’information à des fins précises et pour des auditoires spécifiques avec une efficacité limitée. communique les idées et l’information à des fins précises et pour des auditoires spécifiques avec une certaine efficacité. communique les idées et l’information à des fins précises et pour des auditoires spécifiques avec efficacité. communique les idées et l’information à des fins précises et pour des auditoires spécifiques avec beaucoup d’efficacité.
Utilisation des conventions et de la terminologie à l’étude (p. ex., termes, symboles). utilise les conventions et la terminologie à l’étude avec une efficacité limitée. utilise les conventions et la terminologie à l’étude avec une certaine efficacité. utilise les conventions et la terminologie à l’étude avec efficacité. utilise les conventions et la terminologie à l’étude avec
beaucoup d’efficacité.
Mise en application – L’application des éléments à l’étude et des habiletés dans des contextes familiers, leur transfert à de nouveaux contextes ainsi que l’établissement de liens.
Compétences Niveau 1  Niveau 2 Niveau 3 Niveau 4
  L’élève :
Application des connaissances et des habiletés (p. ex., représentations et stratégies de calcul) dans des contextes familiers. applique les connaissances et les habiletés dans des contextes familiers avec une efficacité limitée. applique les connaissances et les habiletés dans des contextes familiers avec une certaine efficacité. applique les connaissances et les habiletés dans des contextes familiers avec efficacité. applique les
connaissances et les habiletés dans des contextes familiers avec beaucoup d’efficacité.
Transfert des connaissances
et des habiletés (p. ex., représentations et stratégies de calcul) à de nouveaux contextes.
transfère les connaissances et les habiletés à de nouveaux contextes avec une efficacité limitée. transfère les connaissances et les habiletés à de nouveaux contextes avec une certaine efficacité. transfère les connaissances et les habiletés à de nouveaux contextes avec efficacité. transfère les
connaissances et les habiletés à de nouveaux contextes avec beaucoup
d’efficacité.
Établissement de liens (p. ex., avec des situations de la vie quotidienne et authentiques; entre des mesures différentes; entre des concepts, des représentations et des formes en mathématiques; entre les connaissances et les expériences antérieures et celles acquises récemment; entre les mathématiques et d’autres matières, y compris celles liées aux STIM [sciences, technologie, ingénierie et mathématiques]). établit des liens avec une efficacité limitée. établit des liens avec une certaine efficacité. établit des liens avec efficacité. établit des liens avec beaucoup d’efficacité.

* Remarque :
Les habiletés de traitement de l’information et des processus de la pensée critique et de la pensée créative de la compétence Habiletés de la pensée incluent certains, mais pas tous les aspects des processus mathématiques énoncés dans le domaine d’étude A : Apprentissage socioémotionnel en mathématiques et processus mathématiques. Certains aspects des processus mathématiques se rapportent aux autres compétences de la grille d’évaluation du rendement.

Les critères et les descripteurs

Pour aider davantage les enseignantes et enseignants dans leur travail d’évaluation de l’apprentissage de l’élève, la grille d’évaluation du rendement comprend des critères et des descripteurs.

Dans la grille d’évaluation du rendement, une série de critères viennent préciser davantage chaque compétence et définissent les dimensions du rendement de l’élève qui sont évaluées. Dans le programme-cadre de mathématiques, les critères pour chaque compétence sont :

Connaissance et compréhension

  • Connaissance des éléments à l’étude (p. ex., faits numériques, stratégies de calcul, terminologie, modèles mathématiques, concepts monétaires)
  • Compréhension des éléments à l’étude (p. ex., concepts, théories, procédures, principes, processus mathématiques)

Habiletés de la pensée

  • Utilisation des habiletés de planification (p. ex., formuler et interpréter des problèmes, trouver l’inconnue, faire des conjectures et des estimations, déterminer les prochaines étapes, utiliser des modèles et des représentations, sélectionner des outils et des stratégies)
  • Utilisation des habiletés de traitement de l’information (p. ex., exécuter un plan : collecte de données, questionnement, essai, révision, modélisation, résolution, inférence, formulation de conclusions; faire un examen rétrospectif : réflexion, vérification de la vraisemblance d’un résultat, raisonnement, justification, preuve)
  • Utilisation des processus de la pensée critique et de la pensée créative (p. ex., formuler et vérifier des conjectures, soulever et résoudre des problèmes, critiquer des solutions, raisonner mathématiquement)

Communication

  • Expression et organisation des idées et de l’information (p. ex., schémas; représentations graphiques, numériques, algébriques; gestes et formes non verbales; modèles)
  • Communication des idées et de l’information, de façon orale, écrite ou visuelle à des fins précises (p. ex., remue-méninges, présentation de données, justification d’une solution) et pour des auditoires spécifiques (p. ex., pairs, adultes)
  • Utilisation des conventions et de la terminologie à l’étude (p. ex., termes, symboles)

Mise en application

  • Application des connaissances et des habiletés (p. ex., représentations et stratégies de calcul) dans des contextes familiers
  • Transfert des connaissances et des habiletés (p. ex., représentations et stratégies de calcul) à de nouveaux contextes
  • Établissement de liens (p. ex., avec des situations de la vie quotidienne et authentiques; entre des mesures différentes; entre des concepts, des représentations et des formes en mathématiques; entre les connaissances et les expériences antérieures et celles acquises récemment; entre les mathématiques et d’autres matières, y compris celles liées aux autres disciplines STIM [sciences, technologie, ingénierie et mathématiques])

Les descripteurs permettent à l’enseignante ou l’enseignant de poser un jugement professionnel sur la qualité du rendement de l’élève et de lui donner une rétroaction descriptive. Dans la grille d’évaluation du rendement, le type de descripteur utilisé pour tous les critères des trois dernières compétences de la grille est l’efficacité. On définit l’efficacité comme étant la capacité de réaliser entièrement le résultat attendu. L’enseignante ou l’enseignant pourra se servir d’autres types de descripteurs (p. ex., la clarté, l’exactitude, la précision, la logique, la pertinence, la cohérence, la souplesse, la profondeur, l’envergure) en fonction de la compétence et du critère visés.