Aide
Français

Introduction

Préface

Cette publication présente le cours obligatoire de mathématiques de 9e année de 2021 (MTH1W). Ce cours est destiné aux écoles de langue française; il remplace les deux cours de 9e année compris dans Le curriculum de l’Ontario, 9e et 10année, Mathématiques (2005) et le cours compris dans Le curriculum de l’Ontario, 9e année, Mathématiques transition du cours appliqué au cours théorique (2006). À compter de septembre 2021, tous les programmes de mathématiques de 9année seront basés sur les attentes et les contenus d’apprentissage décrits sur ce site Web.

Des renseignements supplémentaires sur l’école de langue française et les attentes génériques sont offerts à la rubrique École de langue française sous l’onglet Planification.

Le programme-cadre de mathématiques de 9e année est axé sur les concepts et les habiletés mathématiques clés, ainsi que sur les liens entre des concepts connexes, entre les mathématiques et d’autres matières, et entre les mathématiques et les expériences vécues des élèves. Ce programme-cadre est conçu pour aider tous les élèves à développer leur compréhension de concepts mathématiques appropriés à leur année d’études, et à mettre en application cette compréhension. De la sorte, ce programme-cadre voit à appuyer tous les élèves à s’engager dans l’apprentissage des mathématiques avec confiance, à développer une attitude positive envers les mathématiques, à penser de façon critique, à travailler de concert avec les autres et à sentir qu’elles et ils peuvent se reconnaître dans l’apprentissage des mathématiques. 

Les besoins des apprenantes et apprenants sont divers, et elles et ils ont tous la capacité de développer les connaissances, les concepts, les habiletés et les perspectives nécessaires pour devenir des citoyennes et citoyens informés, productifs et responsables au sein de leurs communautés et dans le monde.

Les façons dont les mathématiques sont contextualisées, présentées, promues, discutées, enseignées, apprises, évaluées et mises en application ont une incidence sur les expériences d’apprentissage et les résultats scolaires de tous les élèves. Les mathématiques peuvent être appréciées pour leur beauté intrinsèque, ainsi que pour leur rôle dans la compréhension du monde. Tous les élèves deviendront plus confiants et capables d’aborder l’avenir si elles et ils acquièrent des bases solides en mathématiques, de l’appréciation et de l’enthousiasme à l’égard de cette matière, et si elles et ils reconnaissent leurs identités, leurs expériences vécues et leurs communautés dans leur apprentissage.

Tous les élèves ont des expériences mathématiques acquises dans divers contextes. Les enseignantes et enseignants doivent valoriser ces expériences vécues et en tirer profit pour que les salles de classe de mathématiques deviennent des endroits qui respectent la diversité d’idées et de pensées et qui intègrent une multiplicité des façons de savoir et d’agir. De tels milieux permettront à tous les élèves de devenir des apprenantes et apprenants capables de s’adapter à un monde en constante évolution.

À cet effet, la vision de ce cours de mathématiques est d’aider tous les élèves à se construire une identité saine et forte en tant qu’apprenantes et apprenants des mathématiques et à devenir compétents en mathématiques. Elle vise aussi à appuyer les élèves lorsqu’elles et ils font usage des mathématiques pour comprendre le monde qui les entoure et à leur permettre de prendre des décisions éclairées, tout en s’engageant dans une réflexion mathématique. Cette vision se matérialise dans une salle de classe de mathématiques dans laquelle les attentes scolaires élevées et l’engagement profond engendrent l’enthousiasme et la curiosité – une salle de classe dans laquelle les élèves bénéficient d’un enseignement et d’occasions d’apprentissage de haute qualité et où elles et ils interagissent en tant qu’apprenantes et apprenants confiants et sont appuyés afin d’atteindre leur plein potentiel.

Le but du programme-cadre de mathématiques de l’Ontario est de procurer à tous les élèves les habiletés clés nécessaires pour :

  • comprendre l’importance des mathématiques et apprécier leur beauté et l’émerveillement qu’elles peuvent produire;
  • reconnaître et apprécier la multiplicité des perspectives mathématiques;
  • prendre des décisions éclairées et contribuer pleinement aux communautés locales et mondiales interconnectées d’aujourd’hui;
  • s’adapter aux changements et synthétiser de nouvelles idées;
  • relever des défis en travaillant à la fois de façon autonome et de façon collaborative;
  • communiquer efficacement;
  • penser de façon critique et créative afin d’établir des liens entre les mathématiques et d’autres disciplines à l’étude, y compris les sciences, la technologie, l’ingénierie et les arts, et afin de les mettre en application dans ces contextes.

De solides bases en mathématiques contribuent de façon importante à la réussite future des élèves et constituent un aspect essentiel de leur capacité de devenir des citoyennes et citoyens informés. Afin d’acquérir une compréhension solide des mathématiques et l’habileté de les appliquer dans la vie quotidienne, tous les élèves doivent se sentir concernés par le programme-cadre – par ce qui est enseigné, pourquoi cela est enseigné ainsi que par la façon dont cela est enseigné.

Les mathématiques font partie intégrante de tous les aspects de la vie quotidienne – qu’ils soient sociaux, économiques, culturels ou environnementaux, et elles font également partie intégrante de l’histoire de l’humanité. Les gens du monde entier ont utilisé et continuent d’utiliser les connaissances, les habiletés et les attitudes mathématiques pour donner un sens au monde qui les entoure, pour développer de nouvelles façons de penser en mathématiques et pour acquérir une appréciation de cette discipline. Les mathématiques sont conceptualisées et pratiquées de différentes manières et dans divers contextes locaux et mondiaux. Elles font partie de divers systèmes de savoirs qui comprennent des pensées et des pratiques inhérentes à la culture. À travers l’histoire, les mathématiques ont joué un rôle essentiel dans la vie quotidienne des individus et des communautés, se manifestant dans les systèmes de comptage, de mesure, ainsi que dans la géométrie, le sens de l’espace, la trigonométrie, l’algèbre, les fonctions, le calcul et les statistiques.

De nos jours, les mathématiques sont omniprésentes. Par exemple, elles se retrouvent dans les analyses des performances sportives, les systèmes de navigation, la musique électronique, les jeux informatiques, la physique quantique, la modélisation du changement climatique et dans bien d’autres domaines. Des habiletés mathématiques peuvent être nécessaires pour acheter des biens et des services en ligne, faire ses déclarations de revenus, créer des œuvres d’art ou encore faire du sport. On peut retrouver les mathématiques aussi bien dans la nature que dans les récits de la tradition orale, la musique, la danse, les casse-têtes et les jeux. Elles sont aussi exigées dans des secteurs professionnels tels que l’ingénierie, la médecine, la psychologie, l’informatique, les finances, l’aménagement paysager, la mode, l’architecture, l’agriculture, l’écologie, les arts, les arts culinaires et de nombreux métiers spécialisés. En fait, tous les domaines d’activités tirent parti de façon évidente des habiletés d’analyse, de résolution de problèmes et de pensée critique et créative que les élèves développent durant leur apprentissage des mathématiques. À l’ère des évolutions technologiques, de l’intelligence artificielle, de la disponibilité d’une multitude de sources de renseignements et de mégadonnées, le fait de savoir naviguer l’information, interpréter, analyser, raisonner, évaluer et résoudre des problèmes s’avère fondamental dans la vie quotidienne.

Les mathématiques peuvent être comprises comme l’étude et la compréhension des structures, des régularités et des relations. La puissance des mathématiques réside dans leur capacité de faire ressortir les liens entre des notions abstraites. De fascinants résultats et représentations sont souvent le fruit d’applications mathématiques. La beauté des mathématiques a également contribué au développement de nouvelles pensées mathématiques. Elle peut se révéler aussi dans le processus d’élaboration d’approches élégantes et succinctes de la résolution de problèmes.

Parfois, des problèmes complexes et un chaos apparent peuvent aboutir à de beaux résultats, dans certains cas surprenants et à la fois simples et généralisables. D’ailleurs, la beauté des mathématiques peut se révéler aussi bien dans l’élégance que dans le chaos, éléments qui font partie de l’expérience des mathématiques. Autrement dit, la beauté des mathématiques est illustrée et renforcée par les diverses interprétations, stratégies, représentations et identités des élèves. Surtout, les élèves peuvent faire l’expérience de la beauté des mathématiques quand elles et ils font des percées dans la résolution de problèmes. Les deux aspects des mathématiques, sa beauté et sa mise en application sont ainsi étroitement liés.

Le cours de mathématiques de 9e année vise à fournir à tous les élèves des connaissances, des habiletés et des habitudes de pensée qui sont essentielles pour comprendre et apprécier l’importance et la beauté des mathématiques.

L’apprentissage préconisé par le cours de 9e année de mathématiques est axé au début sur l’acquisition de concepts fondamentaux et d’habiletés de base. Ceci mène à la compréhension de structures, d’opérations, de processus et de vocabulaire mathématiques et procure aux élèves les outils nécessaires pour raisonner, justifier et exprimer clairement des idées mathématiques.

Lorsque le personnel enseignant réserve une place centrale à l’apprentissage des élèves, leur fournit des occasions d’apprentissage pertinentes et significatives, et utilise stratégiquement la technologie afin améliorer les expériences d’apprentissage, tous les élèves sont appuyés dans l’apprentissage et la mise en application de concepts et d’habiletés mathématiques dans les domaines d’étude et dans d’autres matières.

Le cours de mathématiques de 9e année met l’accent sur l’établissement d’une communauté d’apprentissage inclusive dans laquelle tous les élèves sont invités à s’adonner à la pratique des mathématiques, à relever des défis et à faire l’expérience de la réussite et de la beauté dans la résolution de problèmes. Au fur et à mesure que les élèves s’engagent dans leur apprentissage des mathématiques, elles et ils peuvent faire appel à leurs expériences antérieures et à leur compréhension actuelle des mathématiques et intégrer les nouvelles idées apprises dans leur vie quotidienne. Lorsque tous les élèves se retrouvent dans ce qui est enseigné et dans la façon dont cela est enseigné, elles et ils commencent à se considérer comme des apprenantes et apprenants des mathématiques confiants et compétents qui font partie de la grande communauté mathématique. Au fur et à mesure qu’elles et ils acquièrent les connaissances, les concepts et les habiletés mathématiques, les élèves se développent en penseurs des mathématiques. En explorant l’histoire des mathématiques et en comprenant l’importance et la beauté des mathématiques, elles et ils développent un sentiment accru d’avoir de l’influence à l’égard de leur apprentissage ainsi que de leur identité en tant qu’apprenantes et apprenants des mathématiques, tout en établissant des liens entre les mathématiques et les autres sujets et le monde qui les entoure.

Des recherches indiquent que certains groupes d’élèves (par exemple, des élèves autochtones, élèves racialisés, y compris noirs, élèves sans domicile fixe, élèves vivant dans la pauvreté, élèves s’identifiant comme LGBTQ+, ou élèves ayant des besoins particuliers ou ayant un handicap) continuent d’être confrontés à des obstacles systémiques en ce qui concerne leur accès à un enseignement de haut niveau et à des appuis en matière d’apprentissage des mathématiques. Les obstacles systémiques, comme le racisme, les préjugés implicites et d’autres formes de discrimination, peuvent entraîner des conséquences dans les études et dans la vie, comme le manque de confiance dans la capacité d’apprendre les mathématiques, des taux réduits d’obtention de crédits et le décrochage scolaire avant l’obtention du diplôme. Pour que tous les élèves obtiennent des résultats équitables en mathématiques, le personnel enseignant doit être conscient de ces obstacles et les repérer, ainsi que des façons dont l’intersectionnalité des obstacles peut avoir une influence sur le bien-être des élèves, leur réussite et leurs expériences dans la salle de classe et à l’école. Le personnel enseignant doit non seulement être au courant de ces barrières, mais il doit aussi travailler activement à leur élimination rapide.

Les élèves apportent d’abondantes connaissances, expériences et compétences culturelles dans leur apprentissage des mathématiques. Il est essentiel que les enseignantes et enseignants développent des pratiques pédagogiques qui valorisent et réservent une place centrale aux apprentissages antérieurs, aux expériences, aux points forts et aux champs d’intérêt des élèves. Ces pratiques pédagogiques reflètent les identités, les expériences vécues et les ressources langagières des élèves et s’appuient sur celles-ci. Lorsque les enseignantes et enseignants utilisent une telle pédagogie, elles et ils ont des attentes scolaires appropriées et élevées envers les élèves, appliquant les principes de la conception universelle de l’apprentissage et de la différenciation pédagogique pour fournir plusieurs points d’entrée et maximiser les opportunités d’apprentissage pour tous les élèves. En reconnaissant et en travaillant activement à éliminer les obstacles systémiques auxquels certains élèves sont confrontés, les enseignantes et enseignants créent les conditions favorables aux expériences authentiques qui renforcent la voix des élèves et leur sentiment d’appartenance. Ainsi, chaque élève peut développer une identité saine en tant qu’apprenante ou apprenant et réussir en mathématiques et dans toutes les autres matières. L’apprentissage des mathématiques centré sur l’élève permet aux élèves de trouver de la pertinence et du sens à ce qu’elles et ils apprennent et d’établir des liens entre le programme-cadre et le monde à l’extérieur de la salle de classe.

Les salles de classe de mathématiques fournissent au personnel enseignant des occasions d’apprentissage interdisciplinaire pour l’enseignement des droits de la personne. Pour créer des milieux d’apprentissage antiracistes et antidiscriminatoires, les responsables de l’éducation doivent s’engager à assurer l’équité et l’inclusion et à protéger et promouvoir les droits de la personne pour chaque apprenante et apprenant. Peu importe leurs identités ou situations sociales, tous les élèves ont le droit de bénéficier de possibilités d’apprentissage en mathématiques leur permettant de réussir leur vie personnelle et leurs études. Dans n’importe quelle salle de classe de mathématiques, il est essentiel de reconnaître les multiples identités sociales des élèves et leurs expériences vécues interconnectées. Le personnel enseignant a l’obligation de développer et de favoriser un milieu d’apprentissage qui met en avant les points forts, la culture et les diverses expériences vécues des élèves – un milieu d’apprentissage qui affirme les identités des élèves et qui est antidiscriminatoire. Dans un tel milieu d’apprentissage, le personnel enseignant établit des attentes scolaires élevées et appropriées pour tous les élèves.   

Pédagogie sensible et adaptée à la culture en mathématiques

Un enseignement riche et de haute qualité qui met l’accent sur les connaissances culturelles et langagières des élèves et qui répond aux enjeux d’iniquité constitue le fondement d’une pédagogie sensible et adaptée à la culture (PSAC) en mathématiques. Lorsque mise en œuvre, la PSAC amène le personnel enseignant à réfléchir à sa propre identité et prête attention à la façon dont son identité influence son enseignement, ses idées et ses préjugés. Le personnel enseignant apprend à connaître les identités ou les affiliations des élèves et leurs expériences vécues interconnectées. Le personnel enseignant développe sa compréhension de la façon dont les élèves réfléchissent aux concepts mathématiques en fonction de leurs antécédents culturels et de leurs expériences et établit des liens avec ces formes culturelles du savoir dans sa pédagogie. Cette approche à la pédagogie développe la conscience sociale et la pensée critique, tout en valorisant les antécédents culturels, les communautés et les compétences culturelles et langagières des élèves.

Le personnel enseignant apprend aussi à tirer parti des expériences, des idées, des questions et des champs d’intérêt des élèves pour encourager le développement d’une communauté stimulante et inclusive dans la salle de classe de mathématiques. 

Dans le cours de mathématiques, le personnel enseignant fait usage de la pédagogie sensible et adaptée à la culture pour créer des occasions d’enseignement et d’apprentissage afin que les élèves puissent façonner leur propre apprentissage et promouvoir leur autonomie. Lorsque les élèves développent leur autonomie, elles et ils sont motivés à s’approprier leur apprentissage et à progresser en mathématiques. L’inclusion dans l’enseignement de diverses approches et de personnages historiques liés aux mathématiques, provenant de différentes époques et contextes mondiaux, peut aider les élèves non seulement à se reconnaître dans l’apprentissage des mathématiques – un facteur clé du développement de la conscience de soi de l’élève, mais les aide aussi à apprendre au sujet des autres et des multiples façons dont les mathématiques existent dans tous les aspects du monde qui les entoure.

Les mathématiques sont situées et produites dans des contextes culturels variés. Le programme-cadre vise à élargir la compréhension historique de la diversité de la pensée mathématique. Dans un milieu d’apprentissage antiraciste et antidiscriminatoire, le personnel enseignant sait qu’il n’y a jamais qu’un seul moyen d’arriver à une réponse, et les élèves sont exposés à diverses méthodes d’acquisition du savoir et sont encouragés à explorer diverses façons de trouver les réponses.

Les approches pédagogiques autochtones mettent l’accent sur l’apprentissage holistique et basé sur l’expérience, la modélisation et les activités de collaboration et de participation. Le personnel enseignant a recours à la différenciation pédagogique et diversifie les possibilités d’évaluation pour encourager diverses façons d’apprendre, pour permettre à tous les élèves d’apprendre les uns des autres et pour promouvoir le respect de la diversité et des diverses formes du savoir qui sont pertinentes et qui reflètent les expériences vécues des élèves dans les salles de classe, les écoles et le monde en général. Lorsqu’il établit des liens entre les mathématiques et les situations dans la vie quotidienne, le personnel enseignant est encouragé à travailler en collaboration avec les personnes, les communautés et les nations autochtones. Le personnel enseignant peut incorporer respectueusement des exemples propres à la culture autochtone qui mettent en évidence les cultures, les histoires, les réalités, les formes du savoir et les contributions des Premières Nations, des Métis et des Inuits afin d’incorporer de façon significative et authentique des connaissances et des perspectives autochtones dans le programme de mathématiques. De cette façon, des exemples culturels précis permettent de reconnaître l’identité des élèves autochtones en tant que penseurs des mathématiques et de renforcer l’apprentissage et les contenus du cours de sorte que tous les élèves continuent à apprendre au sujet de diverses cultures et communautés de façon respectueuse et informée. Les corps, les esprits et les âmes des élèves sont nourris au moyen de l’établissement de liens et de la créativité. 

Des renseignements supplémentaires sur les droits de la personne, l’équité et l’éducation inclusive sont offerts sous l’onglet Planification.

Le cours de mathématiques de 9e année est fondé sur les principes suivants :

  • Le programme-cadre de mathématiques est particulièrement efficace lorsqu’il valorise et respecte la diversité qui existe parmi les élèves et les communautés.
    Le cours de mathématiques de 9e année est fondé sur la conviction que tous les élèves peuvent réussir en mathématiques. Plus particulièrement, un programme-cadre inclusif part de la reconnaissance du fait que tous les élèves n’apprennent pas les mathématiques de la même façon, n’utilisent pas les mêmes ressources (p. ex., outils et matériel) ou n’apprennent pas au même rythme. Établir des attentes scolaires élevées et bâtir une communauté sécuritaire et inclusive d’apprenantes et d’apprenants nécessitent le recours intentionnel à différentes stratégies et approches d’enseignement et d’évaluation qui s’appuient sur l’apprentissage et les expériences antérieurs des élèves et créent ainsi un milieu optimal et équitable pour l’apprentissage des mathématiques. Le programme-cadre met l’accent sur la nécessité d’éliminer les obstacles et de mieux servir les élèves qui ont été historiquement désavantagés dans l’enseignement des mathématiques.
  • Un programme-cadre de mathématiques rigoureux est essentiel pour que tous les élèves atteignent leur plein potentiel.
    Le cours de mathématiques de 9e année est stimulant pour tous les élèves. Il comprend des attentes et des contenus d’apprentissage qui prennent en compte les connaissances et les expériences antérieures des élèves et requièrent l’utilisation d’habiletés cognitives de haut niveau et nécessitent que les élèves établissent des liens entre leurs expériences vécues, les concepts mathématiques, d’autres matières et des situations à l’extérieur de l’école. Ceci permet à tous les élèves d’acquérir une compréhension approfondie de l’utilité de cette discipline, d’en connaître l’histoire et d’en apprécier l’importance.
  • Le programme-cadre de mathématiques fournit à tous élèves les habiletés et les concepts mathématiques fondamentaux qui leur sont nécessaires pour devenir des apprenantes et apprenants confiants et compétents des mathématiques.
    Le cours de mathématiques de 9e année offre une approche équilibrée de l’enseignement et de l’apprentissage des mathématiques. Il est fondé sur la conviction que les élèves apprennent les mathématiques plus efficacement lorsqu’elles et ils peuvent s’appuyer sur leurs connaissances antérieures pour développer une compréhension solide des habiletés et des concepts en mathématiques. Cela suppose aussi qu’on leur donne la possibilité d’appliquer ces habiletés et concepts pour résoudre des problèmes de plus en plus complexes et pour examiner des idées, des mises en application mathématiques et des situations de la vie quotidienne. Lorsque les élèves continuent à explorer la pertinence des mathématiques, elles et ils développent davantage leurs identités et leur autonomie, en se considérant comme des apprenantes et apprenants compétents en mathématiques.
  • Un programme-cadre de mathématiques moderne comprend l’intégration stratégique de la technologie pour soutenir et améliorer l’apprentissage et la pratique des mathématiques.
    Le cours de mathématiques de 9e année intègre de façon intentionnelle l’utilisation de technologies appropriées pour aider tous les élèves à acquérir des connaissances, à comprendre des concepts et à développer des habiletés en mathématiques, tout en reconnaissant l’importance du fait que les élèves maîtrisent les éléments fondamentaux des mathématiques. Pour certains élèves, les technologies d’assistance fournissent également des moyens essentiels pour accéder au programme-cadre de mathématiques et pour démontrer leur apprentissage. Les élèves développent la capacité de sélectionner les outils et les stratégies appropriés pour accomplir des tâches particulières, examiner des idées et résoudre des problèmes. Le programme-cadre établit un cadre pour apprendre des habiletés importantes telles qu’en résolution de problèmes, en codage, en modélisation, ainsi que des occasions de développer des habiletés essentielles en lien avec les données, la maîtrise de l’information et la littératie financière.
  • Le programme-cadre de mathématiques part du principe que l’apprentissage des mathématiques est un processus dynamique, graduel et continu, dont chaque étape repose sur la précédente.
    Le cours de mathématiques de 9e année est dynamique, continu et cohérent et est conçu pour aider les élèves à développer une compréhension de la nature interreliée des mathématiques. Les élèves arrivent à comprendre la façon dont les concepts s’appuient les uns sur les autres. Au fur et à mesure que les élèves communiquent leur raisonnement et leurs découvertes, elles et ils évoluent vers une nouvelle compréhension. Le personnel enseignant observe et écoute tous les élèves et adapte ensuite l’enseignement pour aider les élèves à approfondir leur compréhension des concepts importants en mathématiques. C’est à partir des concepts, des habiletés et des processus fondamentaux acquis au palier élémentaire que les élèves seront en mesure de développer leur raisonnement tout au long de leur parcours secondaire.
  • Le programme-cadre de mathématiques tient compte du monde à l’extérieur de la salle de classe.
    Le cours de mathématiques de 9e année fournit à tous les élèves des occasions d’examiner et de faire l’expérience de situations mathématiques trouvées à l’extérieur de la salle de classe ainsi que d’apprécier la beauté, la vaste nature et l’importance des mathématiques. Le programme-cadre de mathématiques au complet intègre de manière équilibrée la compréhension conceptuelle et le développement des habiletés, y compris des habiletés socioémotionnelles, ainsi que l’utilisation et l’application des processus mathématiques dans la vie quotidienne.
  • Le programme-cadre de mathématiques motive les élèves à apprendre et à devenir des apprenantes et apprenants à vie.
    Le cours de mathématiques de 9e année est mis en œuvre dans la salle de classe, là où les élèves développent leur compréhension des mathématiques et ont des occasions de relier leurs connaissances, concepts et habiletés à des contextes élargis et à d’autres disciplines. Établir des liens avec le monde qui les entoure stimule l’intérêt des élèves et les motive à devenir des apprenantes et apprenants à vie, faisant preuve d’attitudes saines à l’égard des mathématiques. Les enseignantes et enseignants mettent en œuvre le programme-cadre de mathématiques en utilisant leurs connaissances :
    • du programme-cadre de mathématiques;
    • des antécédents et des identités de tous les élèves, incluant leurs expériences passées et présentes relatives aux mathématiques, et leurs points forts et leurs besoins;
    • des concepts et des habiletés mathématiques, et des façons dont ils sont liés à travers les domaines d’étude, les années d’études, les autres matières et le monde à l’extérieur de la salle de classe;
    • des approches pédagogiques et des stratégies d’évaluation répondant le mieux aux besoins d’apprentissage de tous les élèves;
    • des ressources conçues pour appuyer et améliorer la capacité des élèves à satisfaire aux attentes du programme-cadre et l’engagement nécessaire pour y arriver, tout en favorisant le plaisir d’apprendre les mathématiques et l’appréciation de cette discipline.

Élève

Il est essentiel que l’élève continue à développer son sens de responsabilité quant à son apprentissage, au fur et à mesure qu’elle ou il commence son cheminement au palier secondaire. La maîtrise des habiletés et des concepts liés au programme-cadre de mathématiques nécessite un engagement de la part de l’élève, qui inclut :

  • la réflexion personnelle et l’établissement d’objectifs continus et cohérents;
  • la conviction qu’elle ou il a la capacité de réussir en mathématiques;
  • la capacité de persévérer lorsqu’elle ou il a fait face à de nouveaux défis;
  • la capacité d’établir des liens entre les expériences, les connaissances, les habiletés de pensée antérieures et les nouveaux apprentissages;
  • la volonté de travailler de façon autonome et avec les autres dans un milieu inclusif;
  • la détermination d’exercer continuellement ses habiletés en mathématiques;
  • la volonté et la capacité de donner et de recevoir des rétroactions significatives et d’y réagir, et de poser des questions afin de mieux comprendre;
  • la volonté d’explorer de nouveaux apprentissages en mathématiques et de partager ses aperçus et ses expériences.

Grâce à la pratique continue et à la réflexion, tous les élèves peuvent développer une identité forte et saine à l’égard des mathématiques, ce qui leur permet d’apprécier les mathématiques en tant que discipline, de se considérer comme des apprenantes et apprenants des mathématiques confiants et compétents ainsi que de savoir à quoi ressemblent la réussite en mathématiques et le fait d’être une mathématicienne ou un mathématicien efficace.  

Les expériences des élèves influencent leurs attitudes à l’égard de l’enseignement des mathématiques et peuvent avoir une incidence significative sur leur engagement envers leur apprentissage et leur réussite en mathématiques, ainsi que sur la façon dont elles et ils satisfont aux attentes et aux contenus d’apprentissage. Les élèves qui s’investissent dans leur apprentissage et qui ont des possibilités de résoudre des problèmes intéressants, pertinents et significatifs dans un milieu d’apprentissage propice et inclusif dans lequel elles et ils se sentent appuyés sont plus susceptibles d’adopter des pratiques et des comportements qui favorisent la pensée mathématique. De plus, elles et ils sont plus aptes à réussir en mathématiques, ce qui contribue à leur capacité de prendre plaisir dans leur apprentissage des mathématiques et les motive davantage à continuer d’apprendre les mathématiques.

Grâce à l’appui et à l’encouragement du personnel enseignant, les élèves apprennent à mettre en application, dans d’autres contextes et matières, les habiletés acquises en mathématiques. Par exemple, les élèves peuvent mettre en pratique les habiletés de résolution de problèmes développées en mathématiques lors