Langue des signes québécoise langue seconde (2021)

null

Le programme-cadre de langue des signes québécoise langue seconde du curriculum de l’Ontario est destiné aux écoles secondaires de langue française. À compter de septembre 2021, le cours de langue des signes québécoise langue seconde offert dans les écoles secondaires sera fondé sur les attentes et les contenus d’apprentissage énoncés dans ce programme-cadre.

Évaluation et communication du rendement de l’élève

Le document Faire croître le succès : Évaluation et communication du rendement des élèves fréquentant les écoles de l’Ontario. Première édition, 1re – 12e année (2010) établit la politique d’évaluation et de communication du rendement du ministère de l’Éducation. Cette politique a pour but de maintenir des normes élevées et d’améliorer l’apprentissage des élèves, ce qui profitera aux élèves, aux parents et aux enseignantes et enseignants des écoles élémentaires et secondaires de toute la province. La réussite de la mise en œuvre de cette politique dépendra du jugement professionnel des membres du personnel scolaire à tous les niveaux, de même que de leur habileté à travailler ensemble et à instaurer un climat de confiance auprès des parents et des élèves.

Les principaux aspects de la politique d’évaluation et de communication du rendement des élèves se trouvent sous l’onglet Évaluation. L’élément clé est la grille d’évaluation du rendement qui se trouve ci-dessous.

La grille d’évaluation du rendement en langue des signes québécoise langue seconde

La grille d’évaluation du rendement comprend quatre compétences et quatre niveaux de rendement. Des renseignements supplémentaires concernant la grille d’évaluation du rendement sont offerts à la rubrique Raison d’être de la grille d’évaluation du rendement sous l’onglet Évaluation. 

Connaissance et compréhension — La construction du savoir propre à la discipline, soit la connaissance des éléments à l’étude et la compréhension de leur signification et de leur portée.
Compétences 50 – 59 %
(Niveau 1)
60 – 69 %
(Niveau 2)
70 – 79 %
(Niveau 3)
80 – 100 %
(Niveau 4)
  L’élève :
Connaissance des éléments à l’étude (p. ex., vocabulaire, compétences sociolinguistiques, aspects culturels, caractéristiques de textes signés). démontre une
connaissance limitée des éléments à l’étude.
démontre une
connaissance partielle des éléments à l’étude.
démontre une bonne connaissance des éléments à l’étude. démontre une
connaissance
approfondie des éléments à l’étude.
Compréhension des éléments à l’étude (p. ex., concepts grammaticaux, structures langagières, distinction entre les catégories de textes signés, aspects culturels ou historiques). démontre une
compréhension limitée des éléments à l’étude.
démontre une
compréhension partielle des éléments à l’étude.
démontre une bonne compréhension des éléments à l’étude. démontre une 
compréhension approfondie des éléments à l’étude.
Habiletés de la pensée — L’utilisation d’un ensemble d’habiletés liées aux processus de la pensée critique et de la pensée créative.
Compétences 50 – 59 %
(Niveau 1)
60 – 69 %
(Niveau 2)
70 – 79 %
(Niveau 3)
80 – 100 %
(Niveau 4)
  L’élève :
Utilisation des habiletés de planification (p. ex., repérer et organiser les informations, dresser un plan, construire des textes en LSQ). utilise les habiletés de planification avec une efficacité limitée. utilise les habiletés de planification avec une certaine efficacité. utilise les habiletés de planification avec efficacité. utilise les habiletés de planification avec beaucoup d’efficacité.
Utilisation des habiletés de traitement de l’information (p. ex., évaluer le contexte, se servir d’indices, inférer, interpréter, formuler des hypothèses et des conclusions). utilise les habiletés de traitement de l’information avec une efficacité limitée. utilise les habiletés de traitement de l’information avec une certaine efficacité. utilise les habiletés de traitement de
l’information avec efficacité.
utilise les habiletés de traitement de
l’information avec
beaucoup
d’efficacité.
Utilisation des processus de la pensée critique et de la pensée créative (p. ex., analyser, critiquer, justifier, convaincre et évaluer). utilise les processus de la pensée critique et de la pensée créative avec une efficacité limitée. utilise les processus de la pensée critique et de la pensée créative avec une certaine efficacité. utilise les processus de la pensée critique et de la pensée créative avec efficacité. utilise les processus de la pensée critique et de la pensée créative avec beaucoup d’efficacité.
Communication — La transmission des idées et de l’information selon différentes formes et divers moyens.
Compétences 50 – 59 %
(Niveau 1)
60 – 69 %
(Niveau 2)
70 – 79 %
(Niveau 3)
80 – 100 %
(Niveau 4)
  L’élève :
Expression et organisation des idées et de l’information (p. ex., expression claire et précise, organisation logique). exprime et organise les idées et l’information avec une efficacité limitée. exprime et organise les idées et l’information avec une certaine efficacité. exprime et organise les idées et l’information avec efficacité. exprime et organise les idées et l’information avec beaucoup
d’efficacité.
Communication des idées et de l’information à des fins précises (p. ex., pour interagir, expliquer, décrire, informer, divertir, convaincre, raconter, questionner) et pour des auditoires spécifiques. communique les idées et l’information à des fins précises et pour des auditoires spécifiques avec une efficacité limitée. communique les idées et l’information à des fins précises et pour des auditoires spécifiques avec une certaine efficacité. communique les idées et l’information à des fins précises et pour des auditoires spécifiques avec efficacité. communique les idées et l’information à des fins précises et pour des auditoires spécifiques avec beaucoup d’efficacité.
Utilisation des conventions et de la terminologie à l’étude (p. ex., expressions faciales, comportement manuel et non manuel). utilise les conventions et la terminologie à l’étude avec une efficacité limitée. utilise les conventions et la terminologie à l’étude avec une certaine efficacité. utilise les conventions et la terminologie à l’étude avec efficacité. utilise les conventions et la terminologie à l’étude avec beaucoup d’efficacité.
Mise en application — L’application des éléments à l’étude et des habiletés dans des contextes familiers, leur transfert à de nouveaux contextes ainsi que l’établissement de liens.
Compétences 50 – 59 %
(Niveau 1)
60 – 69 %
(Niveau 2)
70 – 79 %
(Niveau 3)
80 – 100 %
(Niveau 4)
  L’élève :
Application des connaissances et des habiletés (p. ex., connaissances lexicales, syntaxiques et textuelles, stratégies d’attention visuelle, processus de construction de textes signés) dans des contextes familiers. applique les connaissances et les habiletés dans des contextes familiers avec une efficacité limitée. applique les connaissances et les habiletés dans des
contextes familiers avec une certaine efficacité.
applique les 
connaissances et les habiletés dans des contextes familiers avec efficacité.
applique les 
connaissances et les habiletés dans des contextes familiers avec beaucoup d’efficacité.
Transfert des connaissances et des habiletés à de nouveaux contextes (p. ex., présentation de texte signé, échanges ou interactions avec membres de la communauté LSQ). transfère les connaissances et les habiletés à de nouveaux contextes avec une efficacité limitée. transfère les connaissances et les habiletés à de nouveaux contextes avec une certaine efficacité. transfère les connaissances et les habiletés à de nouveaux contextes avec efficacité. transfère les
connaissances et les habiletés à de nouveaux contextes avec beaucoup 
d’efficacité.
Établissement de liens (p. ex., entre les aspects personnels, sociaux et culturels; entre la LSQ et d’autres langues des signes ou des langues orales). établit des liens avec une efficacité limitée. établit des liens avec une certaine efficacité. établit des liens avec efficacité. établit des liens avec beaucoup d’efficacité.

Les critères et les descripteurs en langue des signes québécoise langue seconde

Pour aider davantage les enseignantes et les enseignants dans leur travail d’évaluation de l’apprentissage de l’élève, la grille d’évaluation du rendement comprend des critères et des descripteurs.

Dans la grille d’évaluation du rendement, une série de critères viennent préciser davantage chaque compétence et définissent les dimensions du rendement de l’élève qui sont évaluées. Dans le programme-cadre de langue des signes québécoise langue seconde, les critères pour chaque compétence sont :

Connaissance et compréhension

  • Connaissance des éléments à l’étude (p. ex., vocabulaire, compétences sociolinguistiques, aspects culturels, caractéristiques de textes signés).
  • Compréhension des éléments à l’étude (p. ex., concepts grammaticaux, structures langagières, distinction entre les catégories de textes signés, aspects culturels ou historiques).

Habiletés de la pensée

  • Utilisation des habiletés de planification (p. ex., repérer et organiser les informations, dresser un plan, construire des textes en LSQ).
  • Utilisation des habiletés de traitement de l’information (p. ex., évaluer le contexte, se servir d’indices, inférer, interpréter, formuler des hypothèses et des conclusions).
  • Utilisation des processus de la pensée critique et de la pensée créative (p. ex., analyser, critiquer, justifier, convaincre, évaluer).

Communication

  • Expression et organisation des idées et de l’information (p. ex., expression claire et précise, organisation logique).
  • Communication des idées et de l’information à des fins précises (p. ex., pour interagir, expliquer, décrire, informer, divertir, convaincre, raconter, questionner) et pour des auditoires spécifiques.
  • Utilisation des conventions et de la terminologie à l’étude (p. ex., expressions faciales, comportement manuel et non manuel).

Mise en application

  • Application des connaissances et des habiletés (p. ex., connaissances lexicales, syntaxiques et textuelles, stratégies d’attention visuelle, processus de construction de textes signés) dans des contextes familiers.
  • Transfert des connaissances et des habiletés à de nouveaux contextes (p. ex., présentation de texte signé, échanges ou interactions avec membres de la communauté LSQ).
  • Établissement de liens (p. ex., entre les aspects personnels, sociaux et culturels; entre la LSQ et d’autres langues des signes ou des langues orales).

Les descripteurs permettent à l’enseignante ou l’enseignant de porter un jugement professionnel sur la qualité du rendement de l’élève et de lui donner une rétroaction descriptive. Dans la grille d’évaluation du rendement, le type de descripteur utilisé pour tous les critères des trois dernières compétences de la grille est l’efficacité. On définit l’efficacité comme étant la capacité de réaliser entièrement le résultat attendu. L’enseignante ou l’enseignant pourra se servir d’autres types de descripteurs (p. ex., la clarté, l’exactitude, la précision, la logique, la pertinence, la cohérence, la souplesse, la profondeur, l’envergure) en fonction de la compétence et du critère visés.