Aide
Français

Ce programme-cadre est destiné aux écoles de langue française. Il remplace Le curriculum de l’Ontario, 9e et 10e année – Études autochtones (1999) et Le curriculum de l’Ontario, 11e et 12e année – Études autochtones (2000). Tous les cours en études des Premières Nations, des Métis et des Inuits de la 9e à la 12e année se fondent maintenant sur les attentes et les contenus d’apprentissage énoncés dans cette édition révisée du programme-cadre.

secondaire

Études des Premières Nations, des Métis et des Inuits (2019)

null
null

Organisation du programme-cadre

Les cours présentés dans ce programme-cadre permettent une exploration extensive et détaillée des enjeux concernant les Premières Nations, les Métis et les Inuits au Canada, ainsi que les Autochtones à travers le monde. Le programme-cadre d’études des Premières Nations, des Métis et des Inuits consiste en deux cours en 9e et 10e année et huit cours en 11e et 12e année, et aborde des matières dans plusieurs disciplines associées. Les élèves peuvent choisir un ou plusieurs cours du programme-cadre d’études des Premières Nations, des Métis et des Inuits, pourvu qu’ils aient les préalables nécessaires. (Voir le tableau ci-dessous.)

En 9e année, les élèves ont l’occasion d’explorer de nombreuses formes d’expression artistiques des Premières Nations, des Métis et des Inuits, dans le cadre d’un cours (NAC1O) qui pourra être utilisé pour répondre aux exigences de crédits obligatoires en art.

En 10e année, les élèves se penchent sur l’histoire des Premières Nations et des Inuits du Canada, du premier contact et de la naissance de la nation métisse à aujourd’hui (NAC2O).

Les cours de la 11e et 12e année du programme-cadre d’études des Premières Nations, des Métis et des Inuits examinent l’expression culturelle, l’histoire, la vision du monde et les réalités actuelles des Autochtones au Canada et dans le monde. Les cours de 11e année, intitulés Français : Découvrir les voix contemporaines des Premières Nations, des Métis et des Inuits (NBF3U, NBF3C, NBF3E) portent sur l’étude de documents écrits, oraux et médiatiques des Premières Nations, des Métis et des Inuits et peuvent être utilisés pour répondre aux exigences des crédits obligatoires de français de la 11e année. Trois cours en lien avec le programme-cadre d’études sociales sont également offerts en 11e année. Chacun d’eux explore les enjeux, les visions du monde et les perspectives d’importance pour les communautés contemporaines des Premières Nations, des Métis et des Inuits (NDA3M, NBV3C, NBV3E).

Deux cours sont offerts en 12e année. L’un aborde les modèles de gouvernance des Premières Nations, des Métis et des Inuits (NDG4M) et l’autre traite des questions d’actualité et des perspectives autochtones dans un contexte mondial (NDW4M).

Le contenu de tous les cours du programme-cadre d’études des Premières Nations, des Métis et des Inuits peut être jumelé au contenu d’un ou de plusieurs cours d’autres disciplines pour créer un cours interdisciplinaire. Les politiques et procédures en matière de préparation de cours interdisciplinaires sont présentées dans le document de politique sur le curriculum des études interdisciplinaires.

En plus des cours mentionnés ci-dessus, qui peuvent être utilisés pour répondre à des exigences de crédits obligatoires (NAC1O; NBF3U, NBF3C, NBF3E), les élèves peuvent choisir un cours du programme-cadre d’études des Premières Nations, des Métis et des Inuits afin de répondre aux exigences de crédits obligatoires du groupe 1 (voir le document Les écoles de l’Ontario de la maternelle et du jardin d’enfants à la 12ᵉ année, section 6.1.1).

Le programme-cadre d’études des Premières Nations, des Métis et des Inuits de la 9e à la 12e année comprend cinq types de cours : les cours préuniversitaires, les cours préuniversitaires/précollégiaux, les cours précollégiaux, les cours préemploi et les cours ouverts. Les élèves choisissent entre ces types de cours en fonction de leurs intérêts, leur rendement, leurs objectifs pour le postsecondaire et leur cheminement.

Les cours sont définis de la façon suivante :

  • Les cours préuniversitaires permettent à l’élève d’acquérir les connaissances et de développer les habiletés qu’il lui faut pour satisfaire aux critères d’admission des programmes d’études universitaires.
  • Les cours préuniversitaires/précollégiaux permettent à l’élève d’acquérir les connaissances et de développer les habiletés qu’il lui faut pour satisfaire aux critères d’admission de certains programmes d’études offerts dans les universités et les collèges.
  • Les cours précollégiaux permettent à l’élève d’acquérir les connaissances et de développer les habiletés qu’il lui faut pour satisfaire aux critères d’admission de la plupart des programmes d’études collégiales ou à ceux de certains programmes de formation en apprentissage ou d’autres programmes de formation.
  • Les cours préemploi permettent à l’élève d’acquérir les connaissances et de développer les habiletés qu’il lui faut pour répondre aux attentes des employeurs, si son intention est de joindre le marché du travail immédiatement après l’obtention de son diplôme, ou pour satisfaire aux critères d’admission de certains programmes de formation en apprentissage ou d’autres programmes de formation.
  • Les cours ouverts, dont les attentes conviennent à tous les élèves, permettent à l’élève d’élargir ses connaissances et ses habiletés dans des matières qui l’intéressent et qui le préparent à participer de façon active et enrichissante à la société. Ils ne visent pas particulièrement à satisfaire aux exigences des collèges, des universités ou des milieux de travail.


Études des Premières Nations, des Métis et des Inuits, de la 9e à la 12e année

NiveauTitreTypeCodePréalable
9eExpression des cultures des Premières Nations, des Métis et des InuitsOuvertNAC1OAucun
10eLes Premières Nations, les Métis et les Inuits au CanadaOuvertNAC2OAucun
11eFrançais : Découvrir les voix contemporaines des Premières Nations, des Métis et des InuitsPréuniversitaireNBF3UFrançais, 10e année, cours théorique
11eFrançais : Découvrir les voix contemporaines des Premières Nations, des Métis et des InuitsPrécollégialNBF3CFrançais, 10e année, cours théorique ou appliqué
11eFrançais : Découvrir les voix contemporaines des Premières Nations, des Métis et des InuitsPréemploiNBF3EFrançais, 10e année, cours théorique ou appliqué, ou cours élaboré à l’échelon local donnant droit à un crédit obligatoire de 10ᵉ année
11eEnjeux et perspectives d’actualité des Premières   Nations, des Métis et des InuitsPréuniversitaire/ précollégialNDA3MLes Premières Nations, les Métis et les Inuits au Canada, 10e année, cours ouvert, ou Histoire du Canada depuis la Première Guerre mondiale, 10e année, cours théorique ou  appliqué
11eVisions du monde et aspirations des Premières Nations, des Métis et des Inuits au CanadaPrécollégialNBV3CLes Premières Nations, les Métis et les Inuits au Canada, 10e année, cours ouvert, ou Histoire du Canada depuis la Première Guerre mondiale, 10e année, cours théorique ou  appliqué
11eVisions du monde et aspirations des Premières Nations, des Métis et des Inuits au CanadaPréemploiNBV3ELes Premières Nations, les Métis et les Inuits au Canada, 10e année, cours ouvert, ou Histoire du Canada depuis la Première Guerre mondiale, 10e année, cours théorique ou appliqué, ou cours élaboré à l’échelon local donnant droit à un crédit obligatoire
12eQuestions d’actualité et perspectives autochtones dans un contexte mondialPréuniversitaire/ précollégialNDW4MTout cours préuniversitaire, préuniversitaire/ précollégial ou précollégial de 11e année du programme-cadre d’Études des Premières Nations, des Métis et des Inuits ou tout cours préuniversitaire, préuniversitaire/ précollégial ou précollégial de 11e année des programmes-cadres d’études canadiennes et mondiales ou de sciences humaines et sociales
12eModèles de gouvernance des Premières Nations, des Métis et des Inuits au CanadaPréuniversitaire/ précollégialNDG4MTout cours préuniversitaire, préuniversitaire/ précollégial ou précollégial de 11e année du programme-cadre d’Études des Premières Nations, des Métis et des Inuits ou tout cours préuniversitaire, préuniversitaire/ précollégial ou précollégial de 11e année des programmes-cadres d’études canadiennes et mondiales ou de sciences humaines et sociales

Organigramme des préalables pour les cours en études des Premières Nations, des Métis et des Inuits, de la 9e à la 12e année

L’organigramme ci-dessous présente l’organisation des cours en fonction des préalables. Toutes les options de cheminement entre les cours ne sont cependant pas indiquées. Les cases en pointillé indiquent des cours élaborés à l’échelon local donnant droit chacun à un crédit obligatoire, qui ne font partie d’aucun programme-cadre provincial. Les cases ombrées indiquent des cours des programmes-cadres de français, d’études canadiennes et mondiales ou de sciences humaines et sociales.

Ce tableau est une représentation graphique de l’information fournie dans l’organigramme ci-dessus. Le tableau se propose de cartographier tous les cours de la discipline en montrant les liens entre ces derniers et leurs préalables possibles. Toutes les options de cheminement entre les cours n’y sont cependant pas indiquées. Le présent tableau ne contient pas de nouvelles informations.

Les cours donnant droit à des demi-crédits

Les cours décrits dans le présent document ont été conçus comme des cours donnant droit à un (1) plein crédit. Toutefois, on pourra offrir ces cours sous forme de demi-cours valant chacun un demi-crédit (0,5). Les demi-cours exigent un minimum de cinquante-cinq heures d’enseignement et doivent satisfaire aux conditions suivantes :

  • Les deux demi-cours élaborés à partir d’un cours donnant droit à un plein crédit doivent ensemble inclure toutes les attentes et tous les contenus d’apprentissage du cours d’où ils sont tirés. Les attentes et les contenus d’apprentissage doivent être répartis entre les deux demi-cours de la meilleure façon possible pour permettre à l’élève d’acquérir les connaissances et les habiletés dans le temps alloué.
  • Un cours préalable à un autre cours au palier secondaire peut aussi être offert sous forme de deux demi-cours. Cependant, l’élève doit réussir les deux demi-cours pour obtenir ce préalable. L’élève n’a pas à suivre les deux demi-cours si le cours original ne constitue pas un préalable à un cours qu’elle ou il a l’intention de suivre.
  • Le titre de chaque demi-cours doit préciser s’il s’agit de la partie 1 ou de la partie 2 du cours, selon le cas. La reconnaissance d’un demi-crédit (0,5) sera inscrite dans la colonne de la valeur en crédits du bulletin scolaire et du relevé de notes de l’Ontario.

Les conseils scolaires s’assureront que tous les demi-cours respectent les conditions mentionnées précédemment et signaleront tous les demi-cours au ministère de l’Éducation dans le rapport des écoles du mois d’octobre.

Les attentes et les contenus d’apprentissage de chaque cours décrivent les connaissances et les habiletés dont l’élève doit faire preuve dans son travail de classe, dans ses recherches ainsi que lors de travaux, d’examens ou de toute autre activité servant à évaluer son rendement.

L’ensemble des attentes et des contenus d’apprentissage du programme-cadre d’études des Premières Nations, des Métis et des Inuits sont répartis en plusieurs domaines d’étude distincts identifiés par les lettres A, B, C et ainsi de suite. L’ensemble de ces attentes et de ces contenus d’apprentissage constitue le programme d’études obligatoire.

Les attentes décrivent en termes généraux les connaissances et les habiletés que l’élève doit avoir acquises à la fin de chaque cours, alors que les contenus d’apprentissage décrivent en détail les connaissances et les habiletés que l’élève doit maîtriser pour satisfaire aux attentes. Les attentes sont identifiées par une lettre et un chiffre (p. ex., A1 désigne la première attente du domaine d’étude A) et les contenus d’apprentissage se rattachant à une même attente sont groupés sous une même rubrique qui évoque le sujet de l’attente et sont identifiés par une lettre et deux chiffres (p. ex., A2.1 désigne le premier contenu d’apprentissage se rapportant à la deuxième attente du domaine d’étude A). Cette répartition ne signifie aucunement que les attentes et les contenus d’apprentissage de chaque domaine d’étude sont à aborder isolément. Elle vise simplement à aider le personnel enseignant à repérer les connaissances et les habiletés pertinentes pour traiter de divers sujets lorsqu’il planifie des leçons ou des activités d’apprentissage.

La plupart des contenus d’apprentissage sont accompagnés d’exemples et de pistes de réflexion, à la demande du personnel enseignant. Les exemples, présentés entre parenthèses et en italique, illustrent la nature ou le type de connaissances ou d’habiletés ciblées dans les contenus d’apprentissage, de même que le degré de complexité visé. Les pistes de réflexion donnent une idée du type de questions que peut poser l’enseignante ou l’enseignant. Les exemples et les pistes de réflexion peuvent servir de guides ou de sources d’inspiration; ils ne sont ni obligatoires ni exhaustifs. L’enseignante ou l’enseignant peut choisir d’utiliser ces exemples et ces pistes, de s’en inspirer, de les adapter pour ses élèves ou encore d’élaborer sa propre stratégie en adoptant un niveau de complexité similaire. Quelles que soient les stratégies ou les méthodes utilisées pour parvenir aux résultats ciblés dans les contenus d’apprentissage, elles doivent, dans la mesure du possible, être inclusives et tenir compte de la diversité présente au sein de la classe et dans la province.

La figure suivante illustre une page type de la présentation des cours en format PDF et en décrit les principaux éléments. Le programme-cadre sur ce site Web est présenté différemment, mais les éléments demeurent les mêmes.

Cette image présente une page annotée du programme-cadre en version pdf, avec des notes pointant aux éléments corresponsant : Domaine d'étude, attentes, contenus d'apprentissage, exemples, etc. Pour obtenir le texte complet, ouvrir le PDF sous cette image.

Chaque cours du programme-cadre d’études des Premières Nations, des Métis et des Inuits est associé, de façon plus ou moins importante, à des disciplines ou à des matières du curriculum de l’Ontario, comme l’indique le tableau ci-dessous. L’entrée en matière précédant chaque cours ou groupe de cours du présent document offre des renseignements supplémentaires sur l’objectif du cours ou du groupe de cours, l’organisation des domaines d’étude ainsi que sur des stratégies, des outils d’apprentissage et des processus de la matière ou de la discipline connexes. Les cours qui sont étroitement reliés à une matière ou une discipline en particulier se fondent de façon plus importante sur les stratégies, les outils et les processus de la discipline en question. 

Afin de fournir un appui plus ciblé au personnel enseignant, les entrées en matière pour les cours qui peuvent être utilisés pour répondre à des exigences de crédits obligatoires (NAC1O; NBF3U, NBF3C, NBF3E) fournissent des renseignements plus détaillés sur les domaines et les outils et les processus associés à cette discipline.

En plus de la mise en contexte par rapport à la discipline d’étude, les entrées en matière fournissent également des renseignements essentiels sur les contextes culturels autochtones, le bien-être et la sécurité culturelle de l’élève, les protocoles éthiques et d’engagement, l’appréciation et l’appropriation culturelle, la propriété intellectuelle et l’utilisation de pratiques et de matériaux associés aux cultures autochtones.

Cours Discipline connexe
(NAC1O) Expressions des cultures des Premières Nations, des Métis et des Inuits Éducation artistique
(NAC2O) Les Premières Nations, les Métis et les Inuits au Canada Études canadiennes et mondiales (histoire)
(NBF3U) Français : Découvrir les voix contemporaines des Premières Nations, des Métis et des Inuits Français
(NBF3C) Français : Découvrir les voix contemporaines des Premières Nations, des Métis et des Inuits
(NBF3E) Français : Découvrir les voix contemporaines des Premières Nations, des Métis et des Inuits
(NDA3M) Enjeux et perspectives d’actualité des Premières Nations, des Métis et des Inuits Études canadiennes et mondiales (politique, économie, droit)
(NBV3C) Visions du monde et aspirations des Premières Nations, des Métis et des Inuits au Canada Sciences humaines et sociales (études en équité, philosophie)
(NBV3E) Visions du monde et aspirations des Premières Nations, des Métis et des Inuits au Canada
(NDW4M) Questions d’actualité et perspectives autochtones dans un contexte mondial Études canadiennes et mondiales (politique, économie, droit)
(NDG4M) Modèles de gouvernance des Premières Nations, des Métis et des Inuits au Canada Études canadiennes et mondiales (droit, histoire, politique)

Domaines d’étude

Les attentes et les contenus d’apprentissage du programme-cadre d’études des Premières Nations, des Métis et des Inuits sont regroupés en domaines d’étude distincts, mais reliés entre eux. L’organisation des domaines d’étude peut ressembler à celle des cours de la discipline connexe. L’organisation des domaines d’étude peut aussi être adaptée ou révisée en fonction des thèmes et concepts associés aux approches autochtones à ce sujet. Dans la plupart des cours, un domaine d’étude met l’accent sur le processus de recherche et d’enquête ou le développement d’habiletés pertinentes pour le cours. L’information relative à l’organisation des domaines d’étude (ou groupes de cours, par exemple, les cours de français de 11ᵉ année) est présentée dans l’entrée en matière du cours ou du groupe de cours.

La recherche et l’enquête sont au cœur de l’apprentissage dans toutes les disciplines et tous les cours. Comme dans toutes les autres disciplines, dans les cours du programme-cadre d’études des Premières Nations, des Métis et des Inuits l’élève développe son habileté à poser des questions et à explorer les nombreuses réponses possibles. Au fur et à mesure de son parcours d’apprentissage, l’élève établit une collaboration respectueuse avec des partenaires locaux des Premières Nations, métis et inuits comme, par exemple, des gardiennes et des gardiens du savoir, des Aînées et des Aînés, des sénatrices et des sénateurs métis, des représentantes et des représentants de la communauté ou toute autre personne autochtone bien informée, dans le but de recueillir et d’analyser l’information dans le cadre de son enquête. L’élève doit réfléchir à ce qu’il a appris, aux façons dont ses connaissances et sa compréhension se sont accrues, aux perspectives qui influencent son interprétation de ce qu’il a appris et aux autres ressources qu’il doit consulter pour tirer une conclusion bien informée.

Si le processus de recherche et enquête varie d’une discipline à l’autre, certains aspects demeurent néanmoins les mêmes pour toutes les disciplines. Les cinq éléments suivants sont habituellement mis en évidence à différents niveaux dans chacune des disciplines :

  • formuler des questions;
  • recueillir de l’information et l’organiser;
  • analyser et interpréter l’information recueillie;
  • évaluer et tirer des conclusions;
  • communiquer les résultats.

Formuler des questions

L’élève explore une variété d’enjeux, d’événements, de développements, ou de formes d’expression culturelles afin de cibler le sujet de son enquête. Elle ou il formule des hypothèses, des questions de recherche ou des énoncés afin d’établir des critères qu’il utilisera ensuite pour évaluer les données, les éléments de preuve ou l’information, formuler des jugements, prendre des décisions ou faire des prédictions, tirer des conclusions, résoudre des problèmes ou relever des défis créatifs.

Recueillir de l’information et l’organiser

L’élève crée des plans de recherche, développe des outils de recherche et trouve et sélectionne les sources de données, des éléments de preuve et de l’information. Elle ou il compile ses sources et organise le matériel afin de déterminer s’il a recueilli suffisamment d’information pour son enquête. L’élève apprend à cerner le but, l’intention et le point de vue de chacune des sources, et à déterminer si ses sources sont crédibles, précises, fiables et authentiques.

Analyser et interpréter l’information recueillie

L’élève emploie des outils variés pour l’aider à interpréter et à analyser les données, les éléments de preuve et l’information colligée. L’élève repère les principaux éléments et idées de chacune des sources, puis analyse l’importance que revêt son sujet de recherche pour les personnes et les groupes. L’élève doit savoir détecter tout biais dans chacune des sources et déterminer si tous les points de vue sont représentés dans l’ensemble de ses sources, ou lequel, le cas échéant, demeure manquant.

Évaluer et tirer des conclusions

L’élève résume les données, les éléments de preuve ou l’information et se forge une opinion informée et critique. Elle ou il établit des liens entre différents facteurs, idées et contextes, ainsi qu’avec ses propres connaissances et expériences, afin de tirer des conclusions sur les événements, les phénomènes, les enjeux ou les différentes formes d’expression culturelle, artistique ou littéraire. L’élève apprend à appuyer ses conclusions par des éléments de preuve et fait des prédictions en fonction des données, des éléments de preuve et de l’information recueillis.

Communiquer les résultats

Pour présenter ses résultats, ses arguments, ses opinions, ses conclusions et ses solutions, l’élève doit employer les formats de présentation appropriés (p. ex. support oral, visuel, écrit ou kinesthésique), adaptés au public et aux objectifs. Elle ou il apprend à citer ses sources à l’aide de la documentation appropriée et à exprimer ses idées clairement et logiquement. Cet ensemble d’habiletés comprend également la capacité de réfléchir sur le processus de recherche et d’enquête, afin de cerner les possibilités d’amélioration.

Cinq roues dentées distinctes semblent bouger. Sur chacune est inscrit un texte que voici, présenté dans le sens des aiguilles d’une montre depuis en haut à droite : Recueillir et organiser des données, des éléments de preuve et de l’information provenant de sources primaires et secondaires ou d’études sur le terrain; Formuler des questions en rapport avec l’attente pour orienter son enquête; Communiquer ses résultats – jugements, décisions, conclusions et prévisions, et plans d’action – logiquement et clairement; Évaluer et tirer des conclusions, faire la synthèse des données, des éléments de preuves et de l’information obtenus pour arriver à un jugement informé et critique; Analyser et interpréter les données, les éléments de preuve et l’information en utilisant divers outils organisationnels appropriés.

Au fil des années scolaires, l’élève acquiert des compétences pour trouver et rassembler de l’information pertinente depuis une multitude de sources d’information primaires et secondaires, y compris de sources autochtones. Les sources primaires comprennent, mais sans s’y limiter, les connaissances autochtones sur l’environnement, les enseignements de la tradition orale, les entretiens avec des Autochtones, les chansons, les danses, les vêtements traditionnels, les discours et oraisons, les symboles, les lieux d’exposition, les objets culturels tels que les ceintures wampum, les textes littéraires et les œuvres d’art. Parmi les sources secondaires de connaissances autochtones, notons entre autres les livres et les articles d’auteures et d’auteurs autochtones, les sites Web, les documentaires réalisés par des Autochtones, les journaux et magazines élaborés par des organismes ou des communautés autochtones. Toutes ces connaissances enrichissent la recherche de l’élève et approfondissent sa compréhension du processus de recherche et d’enquête.

Le processus de questionnement utilisé par l’élève dans ses premières années d’étude devient de plus en plus perfectionné; au fil des ans, l’élève constate que chaque source d’information possède un point de vue particulier et que l’élève, en tant que destinataire de l’information, a la responsabilité de l’évaluer, d’établir sa validité et sa pertinence, ainsi que d’obtenir l’autorisation pour l’utiliser de façon appropriée. En développant sa capacité à trouver, à évaluer et à valider l’information, l’élève deviendra une apprenante ou un apprenant autonome durant toute sa vie.

Les entrées en matière qui précèdent chaque cours ou groupes de cours de ce document présentent les éléments essentiels du processus de recherche et d’enquête dans la discipline à la discipline du cours connexe. Les compétences et stratégies de chaque étape du processus de chaque cours doivent être explicitement enseignées. Le type de question à poser, la collecte d’information, d’éléments de preuve ou de données, ainsi que l’analyse appliquée varieront en fonction de la matière étudiée. Il est important que l’enseignante ou l’enseignant comprenne que le processus de recherche et d’enquête n’est pas destiné à être appliqué intégralement de façon linéaire, que la conduite de certaines enquêtes pourra s’articuler autour de quelques composantes seulement et enfin, que différents points d’entrée dans le processus sont possibles. Par exemple, l’enseignante ou l’enseignant pourra :

  • présenter à l’élève des questions et lui demander de recueillir de l’information, des éléments de preuve ou des données s’y rattachant;
  • présenter à l’élève un élément de preuve, et lui demander de l’analyser et de tirer des conclusions fondées sur son analyse;
  • demander à l’élève d’appliquer le processus de recherche et d’enquête dans son intégralité.

L’élève utilise les éléments du processus applicables dans l’ordre qui lui convient le mieux et qui est le mieux adapté à la tâche. Toutes les enquêtes ne nécessitent pas l’emploi de tous les éléments. De plus, il est possible d’amorcer le processus par différents points d’entrée et ces derniers dépendent de la disposition à apprendre de l’élève. Les connaissances antérieures de l’élève, les ressources et le temps peuvent aussi entrer en ligne de compte. L’élève tend à faire des aller-retour entre les différents éléments, au fur et à mesure qu’elle ou qu’il se perfectionne et affine ses habiletés. Par ailleurs, chaque enquête est unique et nécessite une combinaison et une séquence particulière d’habiletés.

Cette flexibilité et cette ouverture au processus de recherche et d’enquête et aux formes de savoirs autochtones sont essentielles pour le programme-cadre d’études des Premières Nations, des Métis et des Inuits. Dans chaque cours, tout au long du processus de recherche et d’enquête, les élèves apprennent à appliquer les principes autochtones d’intention, de réciprocité et de respect, et à reconnaître les diverses formes du savoir et les protocoles autochtones. Il est essentiel pour l’élève :

  • de formuler les intentions et les conséquences de leurs projets de recherche;
  • de bâtir des relations respectueuses mutuellement lors de la recherche et de la collecte d’information;
  • de déterminer quelles connaissances peuvent ou ne peuvent pas être partagées, et d’obtenir l’autorisation lorsque nécessaire;
  • de partager les résultats de son enquête à chaque étape du processus;
  • de citer, reconnaître et honorer ses sources d’information.

Il importe d’enseigner à l’élève comment respecter les protocoles culturels lorsqu’elle ou il collecte, organise et interprète l’information, formule des conclusions, donne des réponses créatives, s’exprime de façon créative et communique ou présente ses résultats. 

L’enseignante ou l’enseignant de même que l’élève doivent comprendre qu’une enquête n’aboutit pas toujours à une bonne réponse ou à une bonne solution. Pour évaluer l’efficacité de son enquête, l’élève doit s’efforcer de réfléchir sur son travail tout au long du processus. À cet effet, il lui faut apprendre à développer des critères utilisables pour, entre autres, évaluer la pertinence de ses questions, la justesse et l’irréfutabilité des éléments de preuve, l’étendue et la logique de son analyse, et la force des arguments venant appuyer son interprétation et sa conclusion. Dans le contexte du processus de création et d’analyse critique du cours Expression des cultures des Premières Nations, des Métis et des Inuits (NAC1O), l’élève doit aussi considérer la contribution des autres, y compris sur celui des artistes autochtones, et de parfaire ses habilités d’évaluation et de rétroaction. L’enseignante ou l’enseignant doit faire la démonstration de ces habiletés de réflexion, donner à l’élève des occasions de les mettre en pratique et l’encourager à réfléchir en tout temps sur son travail.